; Société d'horticulture de Ste-Foy

La magnificence des belles écorces en hiver

Qui a dit que l’hiver constitue un moment gris et morne en hiver au jardin? Plusieurs élément peuvent venir égayer votre jardin en cette saison dite morte tels la structure des arbres et des arbustes, les fruits séchés sur leurs branches, les têtes séchées des fleurs et surtout des graminées, mille et un élément décoratifs, etc. Toutefois un élément décoratif qu’on oublie trop souvent, ce sont les écorces des arbustes et des arbres qui peuvent constituer un élément des plus décoratifs dans votre jardin durant l’hiver. Certaines écorces s’avèrent si magnifiques que nous regrettons presque qu’elles soient comme en arrière-plan durant l’été. On peut penser que les écorces sont toutes de couleur neutre, brunes ou grises, mais bien au contraire il y a des dizaines d’arbustes et d’arbres rustiques dans notre région et qui arborent des écorces de couleurs vives ou portent des écorces qui pèlent et on ne parle pas ici uniquement des bouleaux!

Entretenir certaines plantes des Fêtes

Entretenir certaines plantes spécifiques : Amaryllis Après la floraison, on continue de traiter cette plante comme une plante d’intérieur normale. Il lui faut beaucoup d’éclairage et de fertilisation pour qu’elle refleurisse. En septembre, on arrête d’arroser et on garde au sec le bulbe jusqu’à ce que la plante commence d’elle-même à pousser. On recommence alors à arroser et à fertiliser. Azalée Cette plante achetée en boutons (bien moins chère dans les épiceries) fleurira normalement pour une longue période durant l’hiver avec peu de soins, soit un peu d’engrais, beaucoup d’eau et de la fraîcheur. Elle exige un sol acide. Au printemps, on la plante à l’ombre jusqu’aux premiers gels et elle recommencera à fleurir en l’entrant dans la maison. Bégonia Certains bégonias tubéreux sont vendus en hiver (leur saison de floraison habituelle). Ils nécessitent peu de lumière et de la fraîcheur. Ils sont difficiles à faire refleurir. Cactus de Noël Normalement, le cactus de Noël fleurit lors des jours de 12 heures de durée, soit en automne et au printemps. Pour qu’il fleurisse à Noël, il faut contrôler l’éclairage. Facile à cultiver, nécessite peu de fertilisation, un petit pot (presque pas de racines) et se bouture facilement. Chrysanthème Cette plante est magnifique et fleurit longtemps dans la maison. Toutefois, il faut simplement la jeter après la floraison, car il n’est pas possible de la conserver dans la maison et ne refleurira plus. Cyclamen Les cyclamens peuvent fleurir tout l’hiver à condition d’être absolument à la fraîche avec de la lumière intense, une combinaison pas toujours facile. L’idéal : au soleil sur un plancher froid comme la céramique. On arrose peu et uniquement lorsque le sol est vraiment sec. On peut fertiliser un peu au milieu de l’hiver. Au printemps, on met le plant à l’ombre dehors et on attend les premiers gels avant de l’entrer, il refleurira aussitôt. Gardénia Il est préférable de ne pas acheter cette plante, car elle ne réussira pas dans la maison. Gerbera Cette plante est facile à cultiver à l’extérieur, mais ne dure guère plus qu’un bouquet de fleurs coupées dans la maison, car elle aime la fraîcheur et y est toujours infestée d’insectes. Hibiscus Cette plante à la magnifique floraison peut fleurir presque toute l’année, mais il lui faut beaucoup de tout : beaucoup de soleil, beaucoup d’engrais, beaucoup d’eau. Il faut la bassiner chaque semaine l’hiver dans la maison afin de tuer les araignées rouges qui l’infestent facilement à l’intérieur. Kalanchoe On traite les kalanchoes comme toutes les plantes d’intérieur. Un éclairage normal et un peu d’engrais suffisent. Pour faire refleurir, il faut beaucoup de lumières, mais pas longtemps, soit moins de 10 heures par jour. Piment de Noël Ce vrai piment ne survivra pas dans la maison. Lorsqu’il dépérit, on le jette simplement. On peut récolter les graines et les semer au printemps cependant. Poinsettia Encore une plante qui adore la fraîche. Elle reste souvent belle durant six mois. On arrose peu et uniquement lorsque vraiment sec. C’est souvent par un surplus d’arrosage faisant pourrir les racines qu’on perd les poinsettias. Un peu d’engrais mensuellement suffit. C’est difficile de faire refleurir un poinsettia. Rosier miniature Dans la maison, le rosier miniature souffre d’insectes, surtout de l’araignée rouge. Il faut le bassiner chaque semaine. Il a besoin de fraîcheur dans la maison et de beaucoup de lumière. Il peut fleurir toute l’année, dans la maison l’hiver et dehors l’été. Il est rustique et peut vivre de nombreuses années dans le jardin tout en y passant l’hiver.

Quand acheter les plantes des Fêtes?

Plusieurs personnes qui avaient l’habitude d’acheter leurs plantes de Noël les derniers jours avant la fête ont été déçues ces dernières années de ne trouver aucune plante intéressante tant dans les jardineries que dans les grandes surfaces à ce moment-là. En effet, il faut maintenant s’y prendre de plus en plus tôt pour pouvoir profiter du meilleur choix, car on commence à trouver les présentations dès la fin du mois d’octobre. Pour les décorations artificielles, c’est tout à fait correct de se les procurer aussi tôt, mais pour les plantes, il vaut sans doute mieux attendre un peu. Toutefois, pour avoir le plus grand choix, il faut se les procurer dès maintenant. N’ayez aucune crainte, ces plantes seront tout à fait en excellent état dans un mois si on leur donne un peu d’eau tout simplement. Toutefois, il vaut mieux se renseigner un peu sur leur entretien pour les conserver un peu plus longtemps et en profiter jusqu’au printemps.

Quelques tâches à effectuer au jardin en milieu d’automne - Partie 1

Autant on aime jardiner en été, autant la plupart des gens deviennent un peu paresseux en cette demie saison entre la fin de l’été et le début de l’hiver et, par le fait même, négligent certaines tâches qui nécessiteraient pourtant leur attention en ce moment. Il semble que notre corps exige à l’instar des plantes une période de repos du jardinage. Il faut donc se fouetter un peu et ces quelques travaux dans l’air vivifiant sauront au contraire améliorer notre moral ! Planter, réorganiser, diviser, etc. L’automne s’avère le temps idéal pour planter de nouvelles plantes, non seulement les nouvelles acquisitions, mais aussi celles qu’il faut déménager pour mieux réorganiser vos plates-bandes. On voit mieux en cette saison la structure du jardin ce qui nous permet d’identifier quels endroits ont besoin d’être regarnis. Avant de vous précipiter dans une jardinerie pour acheter de nouvelles plantes, jetez un coup d’œil attentif à vos plates-bandes. Il est fort probable que vous y trouverez des talles qui ont besoin de division et vous serviront pour combler les espaces libres. Non seulement, vous économiserez, mais en plus vous donnerez à votre jardin une cohésion nouvelle en répétant des talles des mêmes plantes. C’est aussi le temps de mettre en œuvre une réorganisation plus importante. Si votre jardin semble un fouillis désorganisé, c’est en plein le temps de dresser un plan structuré et de le réaliser en divisant, en replantant et en achetant, souvent à rabais en cette saison, les nouvelles plantes requises pour rendre votre jardin irrésistible ! Tailler les racines des arbustes que vous allez transplanter au printemps Lors de toute transplantation, il est inévitable de briser un certain nombre de racines, ce qui nécessairement nuit à la santé et la croissance de l’arbuste. En effet, les racines s’étendent bien plus loin qu’on peut creuser pour la transplantation. Or, il existe une technique qui aide à prévenir ce choc de la transplantation. En automne, on coupe avec une pelle les racines autour de l’arbuste comme si nous allions le transplanter immédiatement. Toutefois, on n’effectue pas la transplantation, mais on ne la fait que le printemps suivant. Rappelez-vous que toute coupe de racine produit le même effet que lorsqu’on pince le feuillage : les racines se multiplient. Durant la fin de l’automne et le début de l’hiver, les racines vont se multiplier exactement là où vous avez coupé avec la pelle. Il y aura donc lors de la transplantation de nombreuses nouvelles racines jeunes et en santé, ce qui aidera grandement à la survie et à la santé de l’arbuste transplanté. Lors de la transplantation, on coupe légèrement plus large pour bien garder toutes ces nouvelles racines et le tour est joué.

Utilisation intelligente des feuilles en automne - 3ème partie

Fertilisation naturelle Les feuilles tombées en automne ne sont pas seulement un merveilleux amendement, mais s’avère aussi un très bon fertilisant naturel. Contrairement aux fertilisants du commerce, il ne pourra pas accumuler dans le sol des produits toxiques, mais agit tout de même doucement et sur une plus longue période. Dans les parties où vous avez mis des feuilles déchiquetées, vous verrez le printemps suivant un grand nombre de vers à l’œuvre. Ces vers travaillent activement pour vous non seulement en aidant à la décomposition, mais surtout en ajoutant du fumier de ver naturel et que vous n’aurez pas besoin d’acheter ! Paillis Les feuilles déchiquetées constituent en plus un extraordinaire paillis naturel. Non seulement, ce paillis amende et enrichit le sol en se décomposant, mais en plus il joue fort bien le rôle normal d’un paillis, soit de conserver l’humidité aux racines des plantes et d’empêcher les mauvaises herbes de germer et ainsi réduire sinon éliminer le sarclage. Pourquoi acheter du paillis du commerce alors que vous en avez un encore meilleur gratuitement à la maison ! Protection hivernale Les feuilles d’automne peuvent aussi servir de protection hivernale, surtout pour les plantes peu rustiques que nous essayons toujours de cultiver dans nos plates-bandes. Les feuilles entières jouent un meilleur rôle de protection hivernale, mais il faudra alors idéalement les enlever au printemps pour ne pas étouffer les nouvelles pousses, car les feuilles de grande taille comme celles du chêne ne se décomposent pas facilement et seront encore entières au printemps. Voilà donc plusieurs usages de cette excellente ressource gratuite et entièrement biologique.

Utilisation intelligente des feuilles en automne - Deuxième partie

Amendement du sol Tous les sols cultivés ont besoin régulièrement d’amendement, car leur culture intensive, tant au potager que dans les plates-bandes décoratives, finit par nécessiter un tel amendement. De plus, il est assez rare qu’on puisse jouir naturellement d’un sol idéal, appelé «loam» ; il faut donc l’amender. Or, les feuilles déchiquetées constituent un amendement idéal tant pour les sols trop compacts comme les sols argileux que pour les sols trop légers comme les sols sableux. Pour ajouter les feuilles au sol, il est suggéré de les déchiqueter, ce qui facilitera leur décomposition ainsi que leur mélange avec le terreau. Laisser sur le gazon les feuilles non déchiquetées n’est pas du tout conseillé, car cela étouffe le gazon et vous risquez de ne trouver au printemps qu’un sol nu qu’il faudra ré-engazonner. On peut simplement étendre les feuilles déchiquetées sur le sol, notamment sur le gazon ; si vous avez laissé au sol le gazon lors de la coupe, cela sera encore mieux pour votre terreau, car le gazon coupé est riche en nitrogène, ce qui facilite la décomposition des feuilles. L’ajout d’une légère couche de compost de 1ou 2 centimètres viendra encore enrichir l’amendement et faciliter la décomposition. Dans le cas des plates-bandes et du potager, il est préférable de le mélanger légèrement au sol, car alors les bactéries feront un travail plus intense de décomposition à l’amendement. Si vous avez des rognures de gazon, il est suggéré de les mélanger avec les feuilles déchiquetées pour faciliter leur décomposition. Pour un amendement rapide et en profondeur, il faut plus de travail, car il faut alors creuser des tranchées d’au moins 30 centimètres, y ajouter les feuilles déchiquetées et les rognures de gazon, remettre le terreau et mélanger. Cette opération n’est pas nécessaire pour un terreau déjà en santé. Il suffit alors de mettre feuilles et rognures en surface et mélanger légèrement. Le tout sera décomposé au printemps.

Utilisation intelligente des feuilles en automne

Il est incompréhensible, voire scandaleux, de voir que la plupart des feuilles tombées de nos arbres et de nos arbustes en automne se retrouvent en sacs sur le bord du trottoir. Heureusement que certaines municipalités les récupèrent pour en produire du compost, mais une grande quantité de ces feuilles finissent dans les sites d’enfouissement ou à l’incinérateur ! Il est complètement inimaginable que cette extraordinaire ressource biologique et gratuite de la nature soit négligée et jetée alors qu’il faudra ensuite acheter à prix fort un produit de remplacement le printemps suivant qui, lui, sera sans doute en plus toxique pour la nature ! Pire encore, se départir de ces feuilles exige un travail important, travail qu’il faudra doubler le printemps suivant pour ajouter la nouvelle ressource ! Quel manque de logique et d’organisation! Quel gaspillage de ressources et d’énergie!

Merveilleux arbres et arbustes aux fruits éclatants en automne

Il y a un grand nombre d’arbres et d’arbustes qui portent des fruits en automne, mais il y en moins qui ont des fruits dignes d’être attitrés d’éclatants en automne. Il y en a cependant un certain nombre dont on ne peut se passer au jardin pour assurer que celui-ci demeure de toutes beautés en cette arrière-saison. Voici l'aronia melanocarpa.

Un petit secret pour un potager parfait : pailler intelligemment

Les horticulteurs et les horticultrices ont pris l’habitude de pailler leurs plates-bandes, mais pour une raison inconnue, peu vont pailler leur jardin potager. Il y a plusieurs bonnes raisons de mettre du paillis dans le jardin potager, en partie les mêmes que pour les plantes décoratives, mais pour d’autres aussi dont il sera question.